Les parasites mentaux : les schemes

Un article un peu plus personnel cette fois, où je vais vous raconter ma (désagréable) expérience avec un parasite présent sur le plan mental. Ces saletés énergétiques, des entités intelligentes, s’appellent des “schèmes”.  Ce terme, je ne l’ai pas inventé, il vient d’un forum ésotérique[1], d’une personne qui m’a désigné ce que j’avais sous ce terme il y a plusieurs années. J’ai donc choisi de le conserver. Depuis, j’ai pu confirmer que son analyse était correcte et surtout, j’ai pu me convaincre de leur existence en croisant des témoignages de plusieurs personnes, avec des ressemblances vraiment troublantes.

Article initialement publié sur mon blog.

Je vais commencer tout d’abord par introduire de manière générale ce qu’est, à mes yeux, un schème. Puis je vous raconterai mon témoignage, afin que vous puissiez mieux comprendre comment ils agissent.

Le scheme en résumé

Le schème est une entité parasite qui vit sur le plan mental. C’est un cousin, pas si éloigné que ça, des larves astrales. Contrairement à eux, premièrement, le schème est intelligent. Il est capable d’élaborer des stratégies complexes, sur la durée, pour saper la volonté mentale de son hôte. Le principal objectif de ce parasite est d’enfermer la victime dans une boucle mentale négative. Elle peut utiliser le manque de confiance en soi, la capacité d’interprétation des relations humaines, la procrastination systématique, le découragement, ou encore vicier des concepts sains pour en éloigner la victime (“l’amour c’est pour les faibles”), de pousser la victime à s’auto-envoûter. Les énergies résultant de cette perversion mentale nourrissent le parasite, qui gagne progressivement en puissance. Ce type d’entité est capable de se montrer fortement tenteur, insinuant des schémas mentaux cette fois-ci positifs, mais qui poussent l’hôte à baisser sa garde et lentement avancer vers un ravin. La victime perd progressivement toute confiance en elle, devenant dépendante de l’influence de l’entité qui le poussera progressivement vers le suicide (qui rappelons-le, est l’un des objectifs de nombreuses entités néfastes).

A cela s’ajoutent les effets collatéraux du plan mental sur le plan astral notamment : rapidement, affaibli, dévoré par les énergies négatives, l’hôte attire à lui d’autres entités opportunistes.

Je suis presque certain que les schèmes peuvent travailler, consciemment ou non, avec des entités ou des égrégores beaucoup plus importants, qui doivent pouvoir se servir des failles laissées par le parasite pour gagner en influence, voir même tenter une possession.

Mon témoignage

Enfance

Quand j’étais enfant, j’ai eu beaucoup de difficultés à m’intégrer socialement avec les jeunes de mon âge. Si je me sentais bien avec les adultes, j’ai été très vite confronté, inconsciemment, aux concepts philosophiques majeurs, comme la mort, l’importance des plans subtils, le sentiment de devoir trouver un sens à mon existence. Le sentiment de ne pas vivre dans le même monde. Alors quand je me sentais trop seul, comme beaucoup de petits un peu imaginatifs, je me suis inventé une amie imaginaire. Au départ, consciemment et totalement maîtrisée, elle était une amie, qui comprenait ma peine, mes difficultés et qui me tenais compagnie. En grandissant, progressivement, cette création mentale (forme-pensée) est quelque peu tombée dans l’oubli, alors que je me liais enfin avec des amis (humains cette fois !).

Adolescence

Arrivé au collège, j’ai malheureusement beaucoup souffert des brimades d’autres camarades. Mes amis ont hélas changé d’établissement. Jugé trop étrange, seul, j’étais vulnérable et j’ai été pris en grippe par deux garçons plus grands qui avaient décidé que je serai leur souffre-douleur. Je m’évadais dans mon monde imaginaire, dans le mental, en visualisant des situations qui m’étaient favorables et qui me permettaient de tenir le coup, notamment via la musique. Et j’ai été très surpris de revoir spontanément mon ancienne amie imaginaire, se matérialiser systématiquement dans mes projections mentales. Elle est alors passée de simple amie à vengeresse. C’est elle qui, dans mes pensées, faisait progressivement du mal à ces deux êtres qui me rendaient la vie impossible. Elle est devenu un catalyseur de mes pulsions plus noires, une catharsis.

Fin de l’adolescence

Après avoir redoublé cette fameuse classe et avoir vu disparaître mes deux bourreaux, j’ai rejoins un lycée où même si je ne me sentais pas totalement à l’aise, je pu me reconstruire. Le lycée a été une période de ma vie assez “vide”. N’ayant plus besoin de mon amie imaginaire pour vivre, elle s’est mise comme en sommeil. Arrivé aux études supérieures, j’ai commencé à être attiré fortement par l’occulte. Elle est alors revenue, attendant son heure. C’est elle, à travers mes rêves, mes pensées, qui m’y a poussé.

Et pendant les premières années de mon entrée dans la spiritualité, elle m’a servi de guide. C’est à ce moment là que j’ai compris que cette simple création mentale, était bien plus que cela. Une simple forme-pensée ne peut enseigner des concepts énergétiques et spirituels complexes que j’aurai été incapable d’imaginer seul. Mais elle a su jouer sur la corde sensible, en me proposant beaucoup de pouvoir, le moyen de me venger de ceux qui m’avaient fait souffrir. Je n’ai pas posé de questions, trop content d’avoir cette chance d’être accompagné dans mon évolution. Elle a su valoriser mon égo et me pousser progressivement à un développement spirituel complètement égocentré. Aveuglé, je n’ai pas vu que lentement, elle commençait à prendre le contrôle de mes pensées.

Si je garde privé ce qui s’est passé entre ce constat et le moment où j’ai commencé à lutter, elle a fini par éveiller trop de soupçons et j’ai alors “compris” toute la manigance. Un peu comme on se réveille d’un cauchemar. Ce que j’ai appris après, c’est ce qu’un schème ne peut visiblement pas obtenir par la manipulation, il le prend par la force.

J’ai réussi à rompre tout lien avec elle, après un an de combat acharné, de rituels et de travaux énergétiques. Lorsqu’elle a finit par partir, elle n’a pas hésité à s’en prendre à plusieurs de mes amis, furieuse. J’ai été surpris qu’ils me la décrivent parfaitement comme je l’imaginais, alors que pourtant, je n’avais jamais mentionné ce genre de détails.

Je ne suis visiblement pas seul…profil d’un schème

Au fil du temps, j’ai été vraiment remué d’apprendre que d’autres médiums avaient été victimes des mêmes manifestations. J’en ai compté 4 à ce jours. Les schèmes se sont manifestés tantôt comme des femmes, des hommes, avec des caractères bien différents. Plusieurs points communs me permettent toutefois de créer un “profil” et un mode de fonctionnement bien rôdé pour un schème :

  • Il s’attaque des médiums ayant une aisance énergétique sur le plan mentale
  • Il peut utiliser/usurper une forme pensée créée par un individu
  • Il cherche à rendre dépendante la victime aux projections mentales où il/elle se place en personne de confiance
  • Il se nourrit des pensées négatives, égotiques, violente, sexuelles ou morbides générées par les schémas mentaux du parasite
  • Il instaure ensuite une relation de domination mentale (maître-élève par exemple)
  • Il utilise l’hôte pour agir sur le plan matériel, quand celui-ci se développe énergétiquement
  • A terme, le schème peut pousser sa victime dans une situation de détresse mentale ou vers le suicide

Conclusion

A mes yeux, ces entités sont un vrai danger, mal documenté. Elles n’agissent pas, à ma connaissance, directement sur le plan physique et astral, ce qui les différencie de d’autres types d’entités qui peuvent utiliser des méthodes similaires.

J’espère que certains trouveront dans ces mots un vibrant témoignage à leur quotidien. Je n’ai hélas pas de solution miracle pour vous aider à vous débarrasser de cette saloperie : mais sortez de son champ d’influence, en prenant conscience que vous n’avez pas besoin d’elle pour penser, pour exister, pour vivre comme vous l’entendez. Comme pour toute quête d’éveil, n’oubliez pas que la clé se trouve en vous. Un schème ne peut rien contre un Être devant pleinement conscient de sa vie, de sa véritable nature et de son identité. En apprenant à vous connaître, vous verrez vite ce qui est vous et ce qui ne l’est pas. En faisant cela, le masque du parasite tombera et vous aurez alors le champ libre pour le faire disparaître de votre vie.

[1] : Le forum en question s’appelle Equinox. Voici l’article en question.

Arthur Redning

Arthur Redning

Fortement inspiré par le courant Chaote, je vis une spiritualité la plus adogmatique, humaniste et pragmatique possible. Je m'éloigne volontiers des magies traditionnelles et structures de pensées humaines pour une pratique aussi bien personnelle qu'épurée. J'entretiens un blog sur mes principaux domaines de prédilections que sont la voyance et l'astrologie magique.
Arthur Redning

Les derniers articles par Arthur Redning (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *